L'échappée belle - Anna Gavalda

Publié le par Lolaaa

L-echappee-belle lightbox


Le cinquième roman d'Anna Gavalda.

L'histoire :
"Simon, Lola et Garance, Trois frères et soeurs devenus grands (vieux ?), s'échappent d'un mariage familial particulièrement éprouvant pour aller rejoindre Vincent, le petit dernier, devenu guide saisonnier d'un château perdu au fin fond de la campagne tourangelle. Oubliant pour quelques heures marmaille, conjoint, divorce, soucis et mondanités, ils vont s'offrir une vraie belle journée d'enfance volée à leur vie d'adulte."

Mon avis :
"L'échappée Belle" est au départ, une nouvelle écrite par Anna Gavalda pour France-Loisirs, il y a huit ans. Elle l'a réécrite, remanié et remise au goût du jour, en en faisant un petit roman de 164 pages à peine.
Pour ma part, je l'ai lu d'une traite. Ca se dévore vite, ça passe un moment, mais on reste sur sa faim. Déjà, une bonne moitié du livre est une sorte d'introduction ou les protagonistes se rendent à un mariage avant de décider de prendre la fuite pour rejoindre leur cadet. La narratrice (N°3 dans la fratrie) nous présente interminablement sa belle-soeur (qu'elle méprise), son grand frère (qu'elle idôlatre), puis sa grande soeur (son double bénéfique) et enfin son petit frère. Elle part ensuite dans des anecdotes dont on se fout un peu, vu qu'elles n'ont aucune importance pour l'histoire (enfin si... ça meuble les vides !). Parfois on s'attend à un peu d'action, mais finalement ça fait l'effet d'un caillou qu'on jette dans une marre (plouf !) ; par exemple, quand l'héroïne raconte la première fois qu'elle a rencontré les beaux-parents de son frère, elle dit qu'elle a honte de son comportement, et là on s'attend à ce qu'elle nous narre une dispute terrible entre les beaux-parents et la fratrie... Ben non, la grande honte, c'est qu'elle n'a pas moufté, alors qu'elle aurait dû. Et c'est ça tout au long du livre, des anecdotes inutiles et de l'action creuse.
La seconde (petite) moitié du livre est consacrée au retrouvailles entre les trois grands et le dernier, et à la fameuse journée "cure de jouvence" qu'ils se sont offert. Et encore une fois, c'est plat, creux, sans grand intérêt. Des bourges parisiens qui assistent à un mariage "plouc", puis à une veillée gitane, qui passent la journée à la campagne et qui enfin, se décident à retourner à leur vraie vie.

Concernant les héros, Sans connaitre leur âge, je donnais à Garance, la narratrice, 40 à 45 ans... Dans sa façon de réagir, de parler, de penser... Ils sont en fait tous trentenaires... Un peu vieillots mais trentenaires ; à sa description, j'imaginais Garance paumée et chomeuse, elle est juge....

J'ai lu très vite (le livre est petit), mais je suis déçue, moi qui avais tant aimé "ensemble, c'est tout !", je n'ai pas accroché du tout à "l'échappée belle"

Publié dans livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article