Il fait bon pour un mois de novembre...

Publié le par Lolaaa

Pffff ; tous ces efforts pour être bronzée et hop, en une semaine, plus rien... C'est rageant.

 

Je suis une blonde naturelle assumée (bah oui, ça existe ! et même pas j'ai honte !) ; ce qui implique que j'ai le teint pâle et que je bronze peu et avec beaucoup de motivation... C'est toute une affaire de prendre un léger hâle doré ; ça se prépare minutieusement car généralement, le soleil n'est pas trop notre ami :  notre peau sensible et claire le craindrait plutôt ! (attention, il y a sans doute des chanceuses qui peuvent se dorer la pilule au soleil, mais la plupart des "vraies" blondes que je connais, y vont à petite dose). 

Donc moi, je le fuirais plutôt, le soleil. Cette année, comme nous devions partir sur la côte, j'ai décider de me préparer (ou plutôt ma peau). J'ai fait une cure d'Oenobiol machin pendant un mois, j'ai un peu lézarder en maillot de bain et crème solaire IP50+ sur ma terrasse (quand le temps s'y prêtait, on est bien d'accord... J'ai même cru qu'Appolon Himself m'en voulait personnellement, tellement le temps ne s'y prêtait pas... ) ; alternant bronzade et baignade (je ne supporte pas la chaleur, ce qui implique que je ne supporte pas de rester immobile au soleil non plus). Juste avant de partir en vacances, j'avais réussi à bronzer un peu, j'étais super contente (enfin, sauf les jambes, qui, allez savoir pourquoi, ont beaucoup de mal à bronzer, chez moi.).

Une fois sur la côte, j'ai continué mon programme bronzage intensif ; d'ailleurs, malgrè mes tartinages intempestifs de crème solaire IP50+, j'ai réussi à brûler et à virer écrevisse, mais biafine est mon amie, ainsi que le lait réparateur après soleil NivéaSun (ma peau ne supporte que les produits Nivéa, c'est bien simple !) et quand je suis rentrée à la maison, mon teint avait dépassé mes espérances : au lieu du teint légèment doré escompté, j'avais le teint caramel doré, les cheveux éclaircis (évidemment)...

J'avais la ferme intention de garder mon joli teint quelques temps, mais le temps de cochon qu'il fait ici en a vite eu raison... Depuis qu'on est rentré, on a eu deux jours de beau temps et tout le reste de gris, pluie, froid, tiens, c'est simple, les voisins ont mis la cheminée, et nous on est pas loin de faire pareil...

En attendant, je regarde tristement mon joli bronzage s'en aller. Tous ces efforts pour keud... rageant !

Publié dans Tranches de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article